Visite du Canal de Panama

Visite du Canal de Panama

Puente de las Américas

 

L'entrée du Canal - côté Océan Pacifique - se fait en passant sous le "Puente de Las Américas" - Le Pont des Amériques. 

Selon la coutume, il est bon d'embrasser la personne aimée au moment du passage sous le pont.

Une coutume qui rappelle le : "Passage de la Ligne", quand le navigateur franchit la ligne de l'équateur.


A propos de la circulation dans le Canal

All-Canal.png

Carte générale (image Google)

Toute la navigation est réglementée par les différentes tours de contrôle du Canal.

Ce sont elles qui gèrent le passage nord-sud ou sud-nord des différents navires selon leur tonnage.

Les navires marchands avancent sous leur propre motorisation, mais ils sont assistés par des remorqueurs chargés de maintenir leur sécurité et de faciliter leurs manoeuvres d'entrée dans les différents écluses.

Nous avons passés deux écluses avant d'arriver au différents lacs, certains naturels et d'autres artificiels, qui constituent le Canal :

Les écluses "Esclusas de Miraflores" et "Esclusa de Pedro Miguel"

trip_Esclusas.png

Notre navigation :

De Puente de Las Américas - Esclusas de Miraflores - Esclusa de Pedro Miguel - Gamboa

Du côté nord - côté Mer des Caraïbes - il y a aussi un système d'écluses pour descendre les navires au niveau de la mer.

Il n'y a pas que des navires marchands qui empruntent le Canal. Des bateaux de plaisance peuvent également l'utiliser.

Pour chaque navire, un pilote du Canal est monté à bord. Il donne les instructions de cap et de vitesse à l'homme de barre. Selon le code maritime, c'est le capitaine qui reste responsable de la manoeuvre, le pilote ne donne que des indications.

Entre les écluses, des grands panneaux rectangulaires placés sur les berges, donnent les indications sur l'approche des différents changements de direction imposé par le structure géographique du Canal.

A certains endroits du Canal, il y a des passages plus étroits où les navires de fort tonnage ne peuvent pas se croiser. En effet, leurs sillages croisés, et renvoyés par les berges,  pourraient perturber la surface de l'eau, créant un clapot, celui-ci pourrait se faire heurter les navires.

Des régulations du traffic nord-sud et sud-nord s'ont appliquées et les navires attendent leur autorisation de passage en amont de ces zones étroites.

C'est dans ces circonstances que les remorqueurs aident les lourds navires à s'arrêter et à se stabiliser en attendant l'autorisation d'avancer.

Notre croisière s'est arrêtée à Gamboa, à l'entrée d'un des premiers lacs.


Esclusas de Miraflores


Esclusa de Pedro Miguel


En route vers Gamboa par "Las Cumbres"


L'aventure continue...